Patati & Patatra

Message de présentation

Bonjour, et bienvenu sur mon blog.
Il est un joyeux mélange de tout et n'importe quoi...
Vie de famille, enfants et jumeaux,
réflexion sociétale, utilisation du vélo,
classique, biporteur, triporteur
recettes, couture, et sûrement d'autres choses !

les protagonistes :
Moi-même, Nostradamiss*, milieu des années 80
mon conjoint, Nostradmus*, début des années 80
Notre aîné, NostradaMini*, début 2016
Nos cadets, les NostradaTwins*, mi-2019
(Jenny-Arthémis* et Jordan-Boubaka*)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

* toutes les dénominations sont des surnoms !

Posté par Nostradamiss à 11:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]


18 février 2021

un mercredi ordinaire...

 
07h00, le réveil sonne
07h05, je me lève
07h10, habillée, je lance une machine
07h15, je range la vaisselle pendant que je prépare mon thé
07h20, je prépare le passage à la biocoop
07h30, petit dej' terminé, je réveille les petits
07h33, Ma puce est allaitée
07h40, Mon poussin est allaité
07h45, je change et habille un des jumeau (papa s'occupera de l'autre)
07h50, je me brosse les dents en portant un des jumeau
08h05, on enfile manteau, bonnet, masques, gants, chaussures
08h10, le cargo est chargé : les jumeaux et le sac et la caisse et les bocaux pour la biocoop
08h15, on se met en route, le Grand (5 ans) sur son vélo
08h25, je dépose le grand à l'école et échanges quelques mots avec la maitresse
08h35, je dépose les jumeaux à la crèche et échange un peu avec l'auxiliaire de puériculture
08h45, je quitte la crèche direction de biocoop
08h55, j'arrive à la Biocoop
09h30, je rentre à la maison,
09h45, les courses sont rangées
09h50, la poubelle des couches est vidée, le linge sorti de la machine pour être étendu
10h15, le linge est étendu, la tournée précédente détendu et rangée, et un feu chauffe
10h25, je remonte du bois pour le poêle à buches
10h30, je cuisine une soupe
10h40, la soupe est sur le feu
10h50, les poules sont nourris, les œufs ramassés
11h00, j'ai fini de rédiger mon début de matinée, je file en ville...
PAUSE attendue depuis 4 semaines, les 3 derniers mercredi matin ayant nécessité de garder un enfant (varicelle puis varicelle, puis neige...)
12h25, de retour avec mes achats, je remet une buche et je mange
12h40, je mouline la soupe
12h45, je fais la vaisselle
12h55, je prépare les activités de l'après midi
13h10, le réveil sonne, dans 10 min je file chercher mon fils,
13h10, je prend le temps de regarder mes mails perso et ceux de l'association dont je suis secrétaire
13h15, je pars chercher mon grand
13h40, retour à la maison, on démarre une activité "recyclage"
14h30, fin de l'activité recyclage de Pandacraft (1ere partie). On met à sécher et on range
14h40, opération cookies, que je cuisine avec mon grand,
15h10, je mets les cookies au four
15h12, je fais la vaisselle et je la range
15h17, je sors les cookies pour mettre les "pépites couleurs"
15h25, les cookies sont cuits
15h30, je paie cantine et TAP, gère une annonce en ligne et lit mes mails, tout en expliquant comment découper les cartes du magasine YOUPI
15h35, on se met en route pour aller chercher des nouvelles chaussures, les actuelles étant déchirées
16h40, retour à la maison, gestion d'une réclamation, tout en participant au coloriage du grand
17,00, gouter
17h05, j'émince des champignons
17h10, la poêlée de champignon - lardons est sur le feu
17h20, départ pour la crèche
17h50, retour à la maison après un AR à pied, et direction le jardin
18h05, retour à l'intérieur pour les jumeaux
18h10, remise en chauffe de la poêlée pour ce soir
18h15, cotétée des jumeaux
18h20, douche du grand (et la mienne), et mise en pyjama
18h40, retour en cuisine, pour finir de préparer le repas
19h00, le repas est servi, tout le monde à table
19h25, fin du repas, rangement, et vaisselle
19h45, je prend mon dessert au calme
19h55, début du change des jumeaux et mise en pyjama
20h00, papa prend le relai sur les changes et je vais dire bonne nuit à mon grand
20h05, brossage de dent avec un des bébés dans les bras
20h10, je prépare les vêtements pour le lendemain matin (toujours avec un bébé dans les bras)
20h25, tétées des jumeaux l'un après l'autre
20h40, début du coucher : câlins, histoires...
22h05, les jumeaux dorment enfin
22h10, rapide coup d’œil sur le journal
22h15, extinction des feux pour moi.
 
 

Posté par Nostradamiss à 06:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 septembre 2020

Pourquoi avoir attendu 1 an avant de mettre un casque à mes enfants dans le triporteur

La loi stipule, dans le Décret n° 2016-1800 du 21 décembre 2016 relatif à l'obligation de porter un casque pour les conducteurs et les passagers de cycle âgés de moins de douze ans
"Art. R. 431-1-3. - I. - En circulation, le conducteur et le passager d'un cycle, s'ils sont âgés de moins de douze ans, doivent être coiffés d'un casque conforme à la réglementation relative aux équipements de protection individuelle. Ce casque doit être attaché."
ne pas le faire, du point de vue de la législation, c'est prendre le risque d'une amende de 135 € -pouvant monter jusqu'à 750 €)

Maintenant qu'on sait ce que dit la loi,
je vais vous expliquer MON point de vue (argumenté).
Je sais que je vais à l'opposé de pas mal de gens sur cette thématique hautement polémique.

Mon but n'est pas de dire "faite n'importe quoi, on s'en fout",
ni de créer une polémique,
juste de donner un certain nombre d'information qui me paraissent pertinentes.

Parce qu'en 2015, quand je me suis retrouvée enceinte de mon 1er bébé,
j'ai cherché comment faire SANS voiture
et de manière SECURITAIRE.
(Donc avant le décret);

Déjà, en 2016, il n'y avait pas beaucoup de vélo cargo en circulation.
Donc, les études d'accidentologie
sur lesquels se basent le port du casque
ne prennent pas en compte la spécificité de ce type de transport.
Or, le type d'accident et d'éjection ou chute dans la caisse d'un cargo
est je pense différent d'une chute d'un siège vélo ou d'une selle de vélo...

en 2018, on estimait a seulement entre 5000 et 10000 vélo cargo en circulation en France,
tout usage confondu, dans un secteur en très forte hausse;
Donc on peut estimer qu'en 2015 (date des études d’accidentologie),
ce nombre était encore inférieur.
Par comparaison, on peut lire dans des statistiques de 2019
que plus de 3 millions de vélos ont été vendus en France.
Bref, le cargo, c'est anecdotique (moins de 0,5 %)!!!

Pour étayer ce propos
on peut noter que les pays fortement cyclistes
(Pays-Bas, Danemark)
n’imposent de casque à personne.
Et je ne pense pas qu'ils tiennent moins à leurs enfants que nous.

Par ailleurs, même si c’est toujours trop,
en 2015, accidentalité routière des cyclistes âgés de moins de 12 ans concernait
181 enfants parmi lesquels 1 enfant a été tué et 170 enfants ont été blessés,
dont 71 blessés hospitalisés.
En comparaison en voiture, c’est 340 enfants impliqué, 100 blessés et 1 mort
chaque SEMAINE !
par ailleurs, il est estimé que seul 1/3 des enfants sont installés de façon sécuritaires dans une voiture…

 L’idéal pour moi, dans le transport de bébé à vélo,
c'est bébé bien calé dans son cosy, dans la caisse d’un vélo cargo.
C’est la conclusion a laquelle j’étais parvenu en 2015
et qui a engendré notre acquisition d’un biporteur.

Pour notre ainé, né tout début 2016,
on avait fixé un socle cosy voiture dans la caisse du biporteur,
et clipsé le cosy dedans.
Royal !  
bébé bien installé, dos route.

Pour des raisons que je détaille après,
on n'a pas pu opter pour le cosy pour les suivants.

On a donc opté pour les sièges coques,
ceux qui sont 0-9 mois (ou 2-9 mois selon les sites de référencement).
Ils sont inclinés, et bébé y ai un peu comme dans un transat,
avec la tête qui repose sur le dossier.
Puisque bébé ne sait pas encore tenir sa tête.

Donc, lui mettre un casque ce serait :
- ajouter du poids (même si ce n’est pas beaucoup)
- empêcher la tête de se poser naturellement sur la coque (et donc forcer une inclinaison de la tête).
- avoir un casque trop grand, mal ajusté, et donc inutile.

Périmètre crânien de nos enfants à la naissance : 33 cm.
Les casques démarrent à 44 cm

on a donc attendu qu'ils aient
un port de tête suffisant
et une tonicité globale suffisante
pour tenir dans un siège bambin
(donc avec une tête qui se décolle du dossier)
et un périmètre crânien de 44 cm
(mesure atteinte à 12 mois passé).

Alors évidemment,
on peut nous dire qu'on avait qu'à les mettre en cosy,
ou se passer du vélo cargo. C'est vrai.

Pour le cosy, il y aurait eu 1 bébé, ca aurait fait;
mais c'était des jumeaux.
Donc pas possible de caler 2 cosy en même temps.
On a cependant racheté un cargo,
un triporteur cette fois-ci,
pour pouvoir répondre à notre nouvelle composition familiale.

Pour ce qui est de l'attente…
1 an sans cargo chez nous, c'est compliqué.

Le vélo cargo, c'est vraiment le véhicule de la famille.
il circule tous les jours.
Pour comparaison, les enfants montent en voiture
(la vraie, avec 4 roues un bon vieux moteur diesel qui pue...)
environ... 3 fois par mois !

Bref, pas de cargo chez nous,
ce serait comme dire à de jeunes parents
de se passer de leur voiture pendant 6-8-9-12 mois.
Inenvisageable pour la plupart !

En effet, je crois qu'il faut prendre en compte de multiples paramètres :
la composition du foyer,
les obligations,
le lieu où on vit,
la desserte en transport en commun,
la possibilité d'avoir un autre véhicule,
le mode de vie…

On a 3 enfants.
Un ainé de 3,5 ans à la naissance des jumeaux, scolarisé.
On vit dans une petite ville de province (50 000 habitants),
pas de famille à proximité
(les plus proches sont à plus de 300 km),
un réseau de transport en commun pas terrible terrible
(l'arrêt en face de chez nous à une fréquence d'un bus par heure. pas de desserte le dimanche)
le bus ne dessert ni mon travail, ni celui de mon conjoint,
ni l’endroit où on fait la majorité de nos courses,
ni le cabinet médical qui suit les enfants…
Mon conjoint ne conduit pas du tout.
Donc, pas de vélo, ça veut dire tout à pied.
Et même en vivant en centre-ville,
le tout a pied pendant presque 1 an, c’est mission impossible !

Donc on a fait le choix d’être « hors la loi ».
Je ne pense pas que cela ai été un choix d’inconscients.
Je ne dis pas qu’il faut faire comme nous.
Chacun trouve les solutions qu’il peut.
Je voulais juste poser, pour d’autre,
l’ensemble de la réflexion qui a été la mienne.

Ce qui est sur aussi,
c’est que le mieux, c’est d’éviter l’accident. 
Et plus la ville est apaisé, plus le risque global d’accident
(vélo, voiture, piétons, enfants, adultes, personnes âgées)
diminue.
Donc réduire la circulation automobile
contribue à diminuer le risque d’accident.
Mais il faut bien proposer des alternatives acceptables à la voiture,
dont le cargo fait partie.

 

**************************

le décret officiel

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000033665805&categorieLien=id

 

Rappel de l'accidentologie

à vélo : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/velo-casque-obligatoire-enfants

en voiture : http://www.securange-leblog.fr/2016/02/66-des-enfants-de-moins-de-10-ans-ne-sont-pas-en-securite-en-voiture.html

 

estimation des vélo en circulation

 - cargo : https://www.avise-info.fr/fabrication/velos-cargo-un-marche-en-pleine-croissance

 - nombre de vente de vélo : https://fr.statista.com/themes/4163/le-secteur-du-velo-en-france/ 

Posté par Nostradamiss à 09:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juillet 2020

Se rendre à la maternité

Tu te souviens peut être que pour Nostradamini
j'ai traversé la ville, une nuit de début 2016
pour aller pondre

Et bien, avec les grumeaux,
j'ai osé recommencer !

Il y a un an,
un dimanche matin, début des contractions.
chez nous, petite ville de province
pas de bus le dimanche matin
alors j'ai attendu le début d'après-midi
pour aller faire une visite de contrôle aux urgences.
contractions avérées,
col en début d'ouverture mais stable
et sans mesure de référence...
A 18h, on me renvoi chez moi..
sauf que 17h, le bus passe devant l'hopital (râté)
19h, aussi
mais mystère, 18h, non !
je rejhoins donc le centre-ville, à pied (1,5 km)
prend le bus,
puis rentre chez moi (0,5 km)
toujours avec mes contractions...

Dans la nuit, pas d'amélioration
une amie est venue dormir sur place
pour veiller sur Nostradamini, in case !

Bref, à 1h du mat', on se décide !
et nous revoilà, 3,5 ans plus tard,
avec la même valise
à faire presque le même trajet !

Arrivés sur place, accueil aux urgences...
on propose gentilment un fauteuil pour m'aider...
LOL !!!

En tout cas, la marche aura été bénéfique.
on est parti direct en salle de travail
pose de la peridurale
et roule !!!

Quelques heures plus tard, rupture de la poche des eaux
Consigne : ATTENDRE l'équipe complète !
Jenny-Arthémis sera sortie en 2 temps 3 mouvements
poussée dehors par son frère
et lui, heureux comme un pape d'avoir enfin de la place
a décider de prendre ses aises !!!

Les manoeuvres de retournement ayant échouées,
petit coup de bistouri pour Maman
transfusée au passage
fini le don de sang,
et le petit dernier est sorti aussi !

Tout le monde en bonne santé !

Et comme on fait jamais comme tout le monde,
on est reparti... en famille... en bus !

20190727_retour de la maternite-2

et non, ce n'est pas un poisson !

Posté par Nostradamiss à 01:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2020

reprise de l'école ? l'équation parentale...

le 16 mars, tout ou presque s'est arrêté.
Le 16 juin, 3 mois plus tard, on nous dira
(puisqu'on l'entend déjà)
que les "écoles ont repris".

Nous on fait partie des parents
qui VEULENT remettre leur enfant à l'école.
Pas forcément parce qu'on a pas le choix,
mais parce que qu'entre 2 maux, il faut choisir le moindre.
Le virus, il va falloir qu'on apprenne à vivre avec,
prix à payer pour toutes nos folies peut-être,
au risque de faire une génération de sociopathes...

Mon ainé a 4,5 ans, il déborde d'énergie.
Il a besoin (pas juste envie, BESOIN)
de jouer avec d'autres enfants de son âge.
C'est nécessaire à son développement.
Il doit aussi apprendre à vivre en société,
et ce n'est pas dans le huis-clos familial
qu'il développera cette compétence.
En Instruction En Famille (IEF),
cette compétence s'acquiert à travers des sorties,
qui n'ont plus court aujourd'hui...

Mes petits derniers ont 10 mois.
ils ont BESOIN de s'ouvrir sur le monde,
de croiser de nouveaux visages,
pour ne pas développer une peur de l'autre,
ils ont besoin de quitter papa et maman
pour apprendre que la séparation n'est pas un abandon,
ils ont besoin de voir les visages pour décoder les expressions...

Alors oui, les plus jeunes s'adapteront,
surement mieux que nous,
mais à quel prix dans l'avenir ?

Et puis, on veut aussi les faire sortir du foyer,
car nous en avons tous besoin.
C'est épuisant psychiquement
d'être 24/7 avec 3 enfants en bas âge.
Et on finit par être moins patients,
moins bienveillants...
parce qu'épuisés !

Quand l'école nous as dit
"on ne prend pas les petites sections",
on a déchanté
(nos employeurs aussi),
tout ça pour 3 jours de "trop"
passés bien au chaud dans le ventre de Maman...
car notre aîné, il est en PS car du 03/01/16.
il suit le programme de MS...
il a démarré l'école en novembre 2018, et il serait du 31/12, il reprenait...

Quand la crèche nous as dit
"vous pouvez télétravailler
donc on étudie pas votre dossier pour une reprise",
on a déchanté
(et nos employeurs avec)...
Vous pensez vraiment que c'est possible
pendant plusieurs mois de gérer 3 enfants
pas du tout autonomes
avec un travail qui demande de l'attention ?
on fait les 3/8 :
8h on bosse,
8h on s'occupe des enfants,
et 8h tout le reste y compris dormir ?
c'est pas viable... alors on se relaie.
Papa travaille une journée,
maman garde les enfants,
et le lendemain on inverse.
et ce depuis presque 3 mois...

Alors, quand la crèche a rappelé
en disant qu'ils pouvaient prendre les jumeaux
2 jours par semaines les lundi et mercredi,
on a dit OUI
(même si c'est pas nous jours habituels).

Quand l'école nous a dit que vue les retours réels,
ils pouvaient accueillir notre aîné
2 jours par semaine, on a dit OUI.
Donc maintenant, tout va bien ?

C'est là qu'on commence les équations !

problème A :
l'ainé est normalement à l'école de 8h30 à 18h lundi, mardi et jeudi.
il est à l'école (+ nounou) de 8h30 à 13h30 le mercredi,
et il est à l'école de 8h30 à 15h30 le vendredi.
L'ainé a repris l'école le lundi et mardi de 8h30 à 15h30.

Question A1 :
combien de temps l'ainé est-il à l'école (+nounou)
par semaine en temps normal ?
Question A2 :
combien de temps l'ainé est-il à l'école en ce moment ?
Question A3 :
quel est le taux de reprise pour l'ainé ?

problème B :
sur sa classe de 20 élèves,
seuls 8 maximum peuvent reprendre
(lundi ils étaint 5, mars 6 le matin et 4 l'après-midi).
On va dire, pour simplifier,
qu'ils sont d'ordinaire à l'école
de 8h30 à 15h30 les lundis, mardis, jeudis et vendredis,
et de 8h30 à 11h30 le mercredi.
En ce moment, c'est plutôt
lundi mardi 8h30 - 15h30 ou jeudi vendredi 8h30 - 15h30

Question B1 :
A combien peut-on estimer taux de reprise réel de l'école ?

Bref, la reprise de l'école
c'est surtout la grande arnaque !
sans compter que les porfs en présentiel
ne pourront pas gérer les 3/4 de la classe laissé à distance...

problème C :
Sachant qu'il n'est pas possible
de laisser sans surveillance les enfants,
et que donc 1 enfant à la maison
veut dire 1 adulte avec lui.
sachant que nous nous répartissons également
la garde des enfants.
Sachant que les jumeaux vont à la crèche
les lundis et mercredis de 8h45 à 17h45
sachant qu'un temps plein correspond
à lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi de 9h à 18h

Question C1 :
quel pourcentage de temps de travail
pouvons nous réaliser
dans les conditions d'accueil décrites en A et B ?

Posté par Nostradamiss à 14:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 mai 2020

Lettre à la ministre, lettre à la petite enfance !

A la ministre du travail

Mme la Ministre,

Je me permets de vous interpeller au sujet de l’arrêt de travail pour garde d'enfant dans le cas de l’épidémie de Coronavirus.
 
Il est prévue "Le parent concerné contacte son employeur et envisage avec lui les modalités de télétravail qui pourraient être mises en place. Si aucun aménagement de ses conditions de travail ne peut lui permettre de rester chez lui pour garder son enfant, c'est l'employeur qui doit via la page employeur du site ameli.fr déclarer l'arrêt de travail de son salarié (le parent n'a pas besoin d'entrer en contact avec sa caisse d'assurance maladie)."

Notre foyer est composé de 5 membres : 2 adultes travaillant normalement (mon conjoint et moi-même), et 3 enfants de  ans, 8 mois et 8 mois, normalement à l'école maternelle ou en crèche). Mon conjoint travaille à 50%, moi à 80%. C’est un choix de vie, entre autre pour s'occuper de nos enfants. Nous travaillons tous les deux dans des entreprises qui permettent déjà, e,n temps normal, de pratiquer du télétravail de manière ponctuel. Nous avons donc tous les deux l'équipement et une partie de notre activité réalisable sans sortir de chez nous. Par ailleurs, nos jours non travaillé du fait de nos temps partiels ne se chevauchent pas, nous avons donc peu de jours sans solution de garde (1,5 jours par semaines, qui dans la pratique sont répartie avec 1 jour une semaine et 2 jours la semaine suivante).

Si je comprend bien, vous considérez que nous pouvons télétravailler ET garder nos enfants. j'imagine que cela dépend fortement de la composition du foyer, car il un vrai qu'un ado ou pré_ado ne fera peut-être pas ses devoirs, mais n'a pas besoin d'une surveillance permanente. J'aimerai en connaitre la recette. je vous raconte une anecdote, pas vraiment rigolote. Hier, alors que mon conjoint été en télétravail (donc en train de travailler, à l'étage, en visioconférence depuis son ordinateur, au calme et concentré sur son activité professionnel), je m'occupais des enfants (en RTT pour la la journée d'hier). J'allaitais un des jumeaux, quand l'ainé a décidé qu'il voulait raconter une histoire à sa petite sœur. Il l'a installé sur son lit et.. j'ai entendu un gros Boum (mon conjoint également), et retrouvé ma fille par terre, en pleur. A priori, elle s'est retournée pendant l'histoire est a chuté du lit de mon ainé. Heureusement, après 24h à la surveiller, elle semble indemne de sa chute. Mais vous comprendrez qu'avec notre composition familiale actuelle, il nous faut EN PERMANENCE un adulte à temps plein dédié à la surveillance des enfants. Il est illusoire d'imaginer pouvoir garder nos enfants ET faire du télétravail ! Nous ne pouvons pas laisser, même 10, même 5 minutes, nos 3 enfants sans surveillance.

Vous me direz peut-être de profiter des siestes. Sachez, Madame la Ministre que nos deux bébés ne dorment en même temps que très rarement, et le plus souvent à l'issu d'une longue promenade dehors (ce qui n'est pas envisageable en ce moment). Quand à se rattraper le soir ou la nuit, nous démarrons nos journées vers 7h30, jusqu'au couché vers 21h30 sans réal répit. Et à 21h30, je me couche, et m'endors, jusqu'à ce que les jumeaux me réveille 3 à 4 fois par nuit chacun, m'obligeant, de temps à autres, à m'isoler avec boule quies pour dormir d'un sommeil profond et réparteur entre minuit et 4 h du matin généralement.

Si travailler ET garder nos enfants EN MEME TEMPS était possible, nous le ferions déjà en temps normal (où l'ainé est à l'école), plutôt que d'avoir opté pour un temps partiel. Nous allons donc nous organiser pour que chaque jour, l'un de nous travaille, et l'autre soit en charge des enfants. Et même avec cette configuration, le travail de celui en télétravail ne sera pas au top de son efficacité.

Alors Madame la Ministre, je vous le demande, comment faite vous pour travailler en surveillants 3 enfants en bas âges en même temps ? Devons nous choisir entre l'accident domestique et l’improductivité totale ? Chez nous, des arrêts de travail serons donc demandé. Car nous n'allons pas mentir à nos employeur en leur assurant travailler, alors que se sera impossible, et nous n'allons pas laisser un enfant de 4ans et deux bébés de 8 mois livrés à eux-même.

Mais, Madame la Ministre, si vous avez une technique à me propose,r je suis toute ouïe, car elle me sera bien utile au-delà de la période de confinement que nous allons vivre.
Je n'attends pas de réponse à mon message, je suis consciente qu'en l'état actuel des chose,s vous avez bien plus urgent à traiter, et je laisse la place aux priorités. Mais je ne pouvais pas rester ans rien dire face à cette annonce, qui quelque part, renie encore une fois le travail que représente s'occuper d'enfants à la maison (je pense à tous les parents au foyer), et errode encore une fois le principe d'égalité homme/femme.

Vous souhaitant bonne réception,

********************************

Au service petit enfance
nous demandant une
" attestation de l’employeur du (ou des parents) nous indiquant que le télétravail n'est pas possible et que vous devez exercer en présentiel."

Bonjour,

Je comprends la nécessité de faire une sélection sur l’accueil des enfants, du fait d’un nombre de places limitées.

Mon conjoint de moi avons cependant été choqués par votre message, sur ce qu’il sous-entend.

Que le ministère du travail énonce le postulat que télétravail ET garde d’enfant EN MÊME TEMPS est possible, j’avais déjà du mal à l’accepter, mais que, par votre choix de sélection, vous entériniez cette hypothèse, je trouve ça scandaleux.

Qu’un service « Petite Enfance » accrédite l’hypothèse que garder des enfants en bas âge tout en poursuivant son activité professionnelle (même si elle est à la maison) est déplorable. Cela discrédite:

-      Soit le travail de celui qui télétravaille, sous entendant que l’activité réalisée peut se faire en étant accaparé par autre chose

-      Soit le travail de tous les professionnels de la petite enfance, sous entendant qu’on peut faire autre chose en même temps que s’occuper de très jeunes enfants

Et dans tous les cas, encore une fois, discrédite l’investissement des parents qui font le choix d’un congé parental (en sacrifiant une partie de leur revenus), puisqu’après tout, s’occuper d’enfant en bas âge n’est pas une activité à temps plein !

Pouvez-vous me soutenir que s’occuper de 3 enfants en bas âge ne requiert pas 100% de l’attention d'un adulte ? Pouvez-vous me soutenir qu’il est possible de répondre à des clients au téléphone, traiter des mails, participer à des visioconférences, rédiger des documents, travailler sur des fichiers informatiques en ayant 3 enfants qui vous sollicitent ?

Pour notre part, nous sommes 2 adultes et 3 enfants de 4 ans 1/2, 10 mois et 10 mois. Notre fils a arrêté l’école le 16 mars avec le confinement. Etant scolarisé en petite section il n’a pas repris le 11 mai. Nous devons donc assurer l’instruction (obligatoire) de notre ainé, et nous occuper de nos deux bébés jumeaux, qui ont chacun leur rythme. Le temps de sieste commun sur une journée est, les bons jours, de l’ordre de 30 minutes.
De manière à poursuivre une instruction de qualité, de permettre l’éveil de nos plus jeunes, de conserver leur santé physique et mentale et d’éviter les accidents domestiques (peut-on réellement penser pouvoir laisser sans surveillance, car occupé à télétravailler, un enfant de 4,5 ans et 2 bébés de 10 mois ?) nous nous sommes organisés, depuis le 16 mars, pour que l’un de nous, soit à temps plein avec les enfants, pendant que l’autre travaille.  Cela signifie donc que nous travaillons chacun à mi-temps (sans compensation financière !), et malgré ça, l’efficacité du télétravailleur n’est pas optimale !

Nous n’avons par ailleurs pas de « joker » familial dans notre manche tous étant à plus de 100 km, notamment les grands-parents (dont certains sont à risque du fait de leur état de santé ou de leur âge > 70 ans).

Aucun de nos employeurs ne vous fera d’attestation comme quoi nous devons exercer en présentiel (la logique étant même à l'inverse de la demande gouvernementale !). Par contre, je peux vous assurer que le télétravail de mon conjoint et moi-même en simultané  est totalement inenvisageable et inenvisagé sans garde des enfants !

Je comprends qu’à ce sens nous ne sommes pas prioritaires, d’autant plus que pour nous « décharger » il faudrait nous octroyer 2 places. Je ne remets pas en cause, pour notre part, l’exclusion de l’accueil. Ce que je remets en cause, c’est le critère choisi et son aberration et la manière dont il est énoncé !

Merci de votre compréhension,

********************************

Voilà, après 2 mois,
le discours n'a pas changer,
Teletravail et garde d'enfant sont compatibles...
Alors, comme beaucoup de famille,
nous continuons à nous organiser...

Nous avons la chance d'avoir fait des choix
qui nous permettent de nous débrouiller

mais ARRETONS !!!
ARRETONS de dire que c'ets compatible de
Faire la classe, s'occuper d'enfant
ET EN MEME TEMPS
avoir une activité professionnelle !

Si c'était le cas,
personne ne mettrait ses enfants en garde !

Posté par Nostradamiss à 18:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 mai 2020

Triste la vie...

Elle va être bien triste,
la vie des écoles
dans les semaines à venir
mois, année ?

Plus de contact, plus de jeux,
bref, on enlève le coté social...

Je ne sais pas si c'est bien pour le virus
mais ce que je pense,
c'est qu'on en sortira pas indemne...

Oui il y a du positif,
oui on a appris que le bout du monde
n'était pas forcément nécessaire
Que l'alimentaiton locale était primordiale
que nos commerçants locaux
faisaient vivre nos villes...

Mais à vouloir nous épargner...
seront nous heureux dans une cage (dorée) ?

ce que les enfants ne pourront plus faire à l'école

Posté par Nostradamiss à 15:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 avril 2020

Concurrence déloyale

Le coronavirus montre la limite
de notre système mondialiste
tu peux lire sur cette page une discussion entre l’Univers et Corona

Mais pour éviter sa propagation…

on ferme les marchés ouverts,
source d’approvisionnement local pour beaucoup
et on demande aux gens de leur préférer les supermarchés.
Plus distants, avec des produits qui voyagent plus
des produits plus emballés
Alors que dans le même temps,
on nous demande de réduire nos déchets
pour limiter le travail pourtant essentiel des éboueurs
Petites mains mal payés en première ligne …

Alors oui, sur le marché, le producteur se déplace, le client aussi …
Mais dans un supermarché,
les produits n’ont pas germé dans les étales.
Il a fallu collecter la matière première
(transport, parfois long)
Il a fallu transformer la matière première
(usine agro alimentaire)
Il a fallu approvisionner le produit
(transport)
Il a fallu mettre en rayon le produit
(employés de supermarché)
Il a fallu que le client prenne le produit,
que le caissier le scan…
qu’il soit remis dans un chariot / panier
qui servira à un autre client
le tout dans un espace confiné peu ventilé…
Seuls avantages :
plus de paiement dématérialisés,
contrôle du nombre d’individu en simultané

Sur un marché alimentaire, seul le nécessaire est acheté
Sur un marché alimentaire,
le nombre de manipulation GLOBALES est réduite
même si le nombre de manipulations VISIBLE
est peut-être plus importantes

On aurait pu imaginer barriérer les marchés
Et limiter le nombre de clients présent en simultané
Soutenir ainsi nos producteurs locaux,
Ceux qui au quotidien
permettent d’éviter les déplacements longues distances
déplacements pollueur, et peut-être vecteur de maladie…
mais on préfère tout fermer...
quitte  savonner encore plus notre planche de salut !

On limite certaines professions dans leur vente,
je ne peux pas acheté seule un anti parasitaire pour mon chat,
considéré comme non essentiel
mais participant selon moi à éviter d’autres problématiques
nous laisser envahir par les puces ou les tiques
en cette période critique me parais une très mauvaise idée
chez mon vétérinaire à 200m
alors que le pharmacien en vendra sans conseil
et qu’en supermarché, lui, peut vendre sans scrupule
tout un tas de produits non essentiels,
volant la clientèle des commerces de proximités
invités à fermer leur porte !

Bref, je veux bien qu'il faille nourir les gens,
mais est-on obligé
de laisser le monopole aux géants
qui se taillent déjà la part du lion
et laisser mourrir les autres ?

Je veux bien qu'on limite les déplacements
et qu'on se recentre sur l'essentiel,
mais pourquoi laissé le superflu en vente
quitte à créer de "la balade" en supermarché
et favoriser la vente en ligne
au détriment de la sécurité des travailleurs...

Alors part tous les moyens possibles
CONTINUONS à SOUTENIR
nos paysans, nos artisans, nos commerçants,
ceux du bout de la rue, et pas du bout du monde !
ceux qui vont crever d'une concurrence déloyale organisée

Posté par Nostradamiss à 18:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Tuto portage double

Comment gagner un 3ème bras :
le tuto en vidéo

la page

Posté par Nostradamiss à 18:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mars 2020

Activité pour enfant

Avec un peu de matériel,
de l'imagination, du temps et de la patience,
on s'est fait un calendrier de confinement...
un peu sur le pricnipe du calendrier de l'Avent

Avec 2 différences majeurs :

Mon calendrier de l'Avent, j'espère le réutiliser d'année en année
donc il est réutilisable...
là, le calendrier de confinement, j'espère qu'il ne servira plus !!!!

le calendrier de l'Avent, on sait qu'il y a 24 jours..
là, on a mis un peu au pif
enfin, selon le matos dispo !
5 semaines... plus les 2 nécessaires à sa préparation...
j'espère que ce sera suffisant...
Sinon, on aura bien quelques rouleaux de PQ vides qui seront arrivés !

Alors, il te faut :

des rouleaux vides de PQ
3 jours / rouleau
(ca veut pas dire que tu dois vider un rouleau tous les 3 jours
et augmenter la pénurie !
juste que tu découpes ton rouleau en 3 morceau)
Perso, j'ai dévaliser les supermarchés en achetant des 10aines de rouleaux...
plus sérieusement, ca fait des mois que je met de côté,
en me disant que se serait peut-être utile à l'école...
Bon, ben tant pis l'école...

Du carton, du crépon, de l'imagination
de la patience (beaucoup !!!)
des ciseaux, de la colle, un pistolet à colle
des chocolats

Pour ma part, Nostradamini à 4 ans
donc beaucoup d'étapes sont un peu trop...
minutieuse pour lui !
Mais ave cun plus grand, on peut l'associer.

Voilà comment j'ai fait :

Etape 1 (seule) : découper chaque rouleau
en 3 morceaux de taille identique

Etape 2 (avec Nostradamini)
décorer chaque morceau
ici : collage de papier coloré de Paques,
peinture, gomettes...

Etape 3 (seule) : faire des étiquettes pour noter les nombres
IMG-20200322-WA0001

Etape 4 (avec Nostradamini) : écrire les nombre
on a prévu 5 semaines
donc 5*7 = 35 jours !
donc faire écrire de 1 à 35, chacun sur un rond blanc !

Etape 5 (seule) :
fermer les morceaux avec du papier crépon de couleur

Etape 6 (seule) :
coller au hasard les étiquettes nombre
sur le papier crépon
20200327_153728

Etape 7 (seule) :
Mettre un chocolat dans chaque unité
Nostradaminin aurai pu faire
mais pas en patientant pour manger les chocolats !
20200327_174846

Etape 8 :
coller chaque cachette sur le carton
j'ai mis des lignes de 7, pour imager la semaine

Et voilà le résultat !

20200327_180745

Entre l'idée et la réalisation,
on est arrivé au 12eme jour de confinement
donc 12 + 35 = 47...
j'espère qu'après 47 jours, le confinement sera levé !

Posté par Nostradamiss à 11:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]