Bonjour,

je suis parent d'un enfant en bas âge (3 ans), scolarisé à l'cole du quartier et chez une Assistante maternelle proche de la maison de quartier de proximité. Je suis enceinte, envisage de placer les jumeaux à venir au mult accueil du quartier. L'ecole, l'assitante maternelle et le multi accueil sont a peu près à mi-chemin entre mon travail et mon domicile.

Ce soir, comme tous les soirs je suis allée chercher mon fils chez sa nounou pour rentrer ensuite à la maison à pied (soit un bon 600m).

Malheureusement, comme chaque soir d'évement sportif, je déplore que les trottoirs de la rue soit envahi de voiture sauvagement garée, ne permettant plus la circulation piétonne. J'en ai référée à un policier municipal positionné au carrefour en amont, m'indiquant que cette pratique était tolérée les soirs d'évenement sportifs.

Je déplore que pour le bénéfice de quelques uns (la 20aine de voiture qui sera garée sauvagement sur les trottoirs) mettent en danger les piétons, notamment enfant, qui reviennent de l'école du quartier, ou qui vont assister à l'évenement sportif avec leur parents, sans parler des adultes avec poussette... le stationnement sauvage tolérer oblige les piétons à circuler sur la chaussée, elle-même encombrée par les automobilistes, souvent énervés, soient car ils ne trouvent pas de place pour se garer, soit sont riverain et subissent les désagréments des ralentissement et déviations...

Pourtant, le secteur plusieurs parking sont situés à moins de 1 km à pied, et si mon fils de 3 ans est capable de marcher quotidiennement un bon kilomètre, j'imagine qu'un adulte bien portant (la majorité de ceux stationnant sauvagement) est capable de parcourir une distance d'un kilomètre (un 1/4 d'h de marche, ce qui aller-retour permet de réaliser la 1/2 d'activité physique recommandée par jour).

On retrouve dans ce périmètre :
le parking du XXXX,
le parking aménagé XXX
le parking de la gare XXX
le parking relai 
les parkings de la rue 
sans oublier tout un tas de parking privés d'entreprise ou d'université riveraines :
les parkings de la zone universitaire
le parking de XXX
le parking du XXX
le parking devant la zone commerciale à l'abandon
et j'en oublie probablement d'autres
bref, le secteur offre quand même, à distance raisonnable, de quoi stationner correctement.

J'espère qu'il ne faudra pas arriver jusqu'à l'accident pour que soit reconnu et respecter le droit des piétons de circuler en sécurité sur les espaces qui leur sont dédiés, sans que ces derniers ne se retrouvent régulièrement "squatter" par les véhicules à moteurs.

Dans une optique de développement des mobilités douces, que ce soit pour la santé de nos concitoyens ou l'environnement, l'exemple donner à nos enfants est primordial.

Comment voulez-vous que les adultes de demain sachent "marcher" s'ils apprennent aujourd'hui à se déplacer qu'en automobile ?

Cordialement;