Tu entends ce son lugubre,
qui résonne et se répand,
à Nantes,
à Lyon,
à Nice,
à Clermont Ferrand
,
à St Dizier,
à Nevers,
à Caracssonne,
à Neussargue,

partout dans la France,
dans la province profonde,
comme dans la province moderne ?

C'est le glas qui sonne
qui sonne la mort
de notre réseau ferroviaire "lent",
et de ses quelques 345 gares desservies

TGV n'offre que 230 destinations,
sur des lignes à destination ou en provenance de la Capitale
seul endroit connu de politiques qui nous gouvernent
par les 35 lignes Corail, Teoz, Intercité
ou Train d'Equilibre du Territoire (TET)

Mais cette mort, c'est un assassinat,
et programmé de longue date !

La ligne de nuit entre Bordeaux-Nice
ne fonctionne pas ?

mais bien évidemment !
les réservations, quant elles s'ouvrent,
le sont même pas 1 mois avant !
Alors que le train en question est régulièrement bondé les weekends
et
Bordeaux-Nice de nuit
c'est la possibilité d'assurer un voyage long,
sans perdre sa journée,
seule concurrence à l'avion,
Ô combien plus cher !
et je ne parle pas que d'euros sonnants et trébuchants

la ligne Bordeaux-Nantes est à fort potentiel ?
et pourtant, aujourd'hui,
la ligne manque tellement d'entretien,
que le trajet va être allongé...
il faudra 1 heure de plus demain
que dans les années 70
pour rejoindre les 2 gares
..
Et de chez nous, l'amélioration du Bordeau-Nantes
couplé à la virgule de Sablé (merci la FNAUT)
c'est LA solution pour éviter le TGV,
pas plus rapide, et beaucoup plus onéreux !
Sinon, y'a l'avion avec Notre-Dame-des-Landes

le car pour remplacer le train ?
et bien oui, moins cher,
puisqu'il ne paie pas ses rails routes
...
mais bon, en terme de durabilité, j'ai quelques doute...
et puis comme ça, les lignes qui fonctionnent
continueront à apporter du fric,
et les moins rentables,
laisserint des laissés pour compte sur le bord
des routes, des rails...

Et on parle d'équilibre du territoire ?
mais la balance ne pèse-t-elle pas
en faveur de la centralisation ?

Et demain, quelles solutions
pour la multimodalité vélo + train
quand sur les liaisons longues distances
le Grande Vitesse n'offre pas de solution...
Alors bien sûr, cela évite des situations compliquées...
mais supprimer un service est-il une réelle solution ?

le détail Intercité

le détail TGV

Nous verrons dans 100 ans,
qui des rails, de la route ou de l'aérien
permet encore de parcourir la France...
En espérant que d'ici là, nous ayons su préserver
à défaut de nos trains, leurs emprises et leurs lignes...

Aller, je vous invite à voyager
peut-être une dernière fois

par les mots d'Olivier,
à bord de ses trains condamnés...