Ne te demande pas ce que ton pays peut faire pour toi,
mais demande-toi ce que tu peux faire pour ton pays.

Phrase culte d'un célèbre président,
Nostradamus a décidé de la mettre en application !

Depuis quelques temps, les écoles
de deux quartiers
oserais-je dire "un quartier riche, un quartier pauvre"
ont fusionnées, et ont pris place
dans les locaux de l'ancienne école,
toute rénovée pour l'occasion
du quartier le moins favorisé.

Au delà des grincements de dents,
tu t'en doutes bien
et de la promesse illustrée,
d'une école épargnée de métalosaures,

le résultat n'est pas vraiment celui escompté !

d'abord, parce que du métalosaure,
il y en a plus qu'il n'en faut à l'heure de début de l'école
Au point qu'il y a une personne
chargée de faire arrêter les voitures au passage piétons,
pour qu'enfant et parents puissent traverser...
Et le parking vélo a mis du temps à trouver place

Ensuite, parce que d'après les échos
il y a quand même eu une fuite
des élèves du quartier le plus loin de l'école
vers des structures privées...
question d'éloignement et d'accès ou de mixité ?

Enfin, parce que les deux quartiers communiquent mal
déjà d'avance,
mais que la géographie n'aide pas !

Et la liaison "douce" envisagée,
ne semble pas prête de voir le jour...
Quant à la connexion actuelle (la seule en voiture),
elle se fait par des rues étroites et résidentielles !

Le pire dans l'histoire,
c'est qu'on nous dit qu'elle n'est pas faisable,
avant d'avoir déplacé un transformateur EDF,
mais dans la pratique le chemin existe,
PRESQUE...

Démonstration en image

20160925_153258  20160925_153457  20160925_153520

d'abors, le passage dans la haie, régulièrement maintenu
puis le no man's land, avec en fond, le trou dans la haie et la nouvelle école

20160925_153730  20160925_153900

le travail de Nostradamus, qui permet le passage de la poussette
et l'arrivée sur le trottoir

20160925_154907  20160925_154947

la version par "en haut", pas franchement mieux...

Alors au lieu de soulever encore et encore le problème
et le travail de terrassement étant moins ardu
que pour éliminer la butte de mon chemin de traverse,
que soit dit en passant, je prend toujours,
y compris avec la familiale pour emmener Nostradamini chez Nounou,
Nostradamus a pris pelle, râteau, brouette,...
et s'est attaqué au chantier !

En moins de deux heures,
un passage était opérationnel,
assez large pour laisser passer un vélo ou une poussette
bon, pas encore très carrossable, il est vrai...
mais s'il est utilisé, le temps et le piétinement feront leur oeuvre !

C'est vrai que quitte à terrasser la cour de la nouvelle école,
on n'aurait pas pu imaginer terrasser 2 m plus large,
pour faciliter le passage des non véhicule motorisés !
sans oublié qu'avec la rénovation du trottoir,
il n'a pas été envisagé de faire un bateau,
anticipant un éventuel passage ultérieur !

D'autant qu'en plus, maintenant,
le passage étant enclavé entre le grillage de l'école,
et la butte abrupte creusée pour la cour de recrée...
difficile de venir avec un gros tracto !

Est-ce qu'un jour, on réfléchira avant d'agir ?